merinov couleur RVB court

 

 

slogan

Accueil   |  Contact  |  RSS |   English

Chaîne You Tube Merinov

  fb

  LinkedIn Merinov

 

 

 

 

 

  • bandeau Crevettes
  • bandeau projet nicoals
  • karine
  • CCTT
  • bandeau flocons
  • bandeau cages homard
  • bandeau crevette roche
  • bandeau monitoring

     Nous recrutons!

Rapports de recherche Archive

Rapports de recherche

Potentiel aquacole de différentes espèces de poissons d’eau douce

  • Dans un objectif de diversification des produits pour le marché de la table, l’étude mise en place a pour but de développer une méthode objective et rigoureuse de sélection des espèces afin d’évaluer et de comparer le potentiel aquacole de divers poissons d’eau douce. Ensuite, le potentiel technicoéconomique de l’élevage des espèces s’étant démarquées a été évalué de façon sommaire et selon le modèle d’une ferme de 100 tonnes. En compilant les recherches des dernières années au sujet de la biologie des espèces potentielles et la prise en compte des facteurs tant biologiques, techniques que financiers, une espèce se démarque, soit le bar rayé.

    Les hypothèses de travail ont permis de comparer le potentiel des espèces sur une base commune, ce qui constitue un premier exercice indispensable pour mettre en perspective les particularités de chacune des espèces et le niveau de connaissance de leur élevage. Tout changement au niveau de ces hypothèses pourrait donc faire moduler les résultats de l’étude. Bien que ces derniers s’avèrent préliminaires, l’outil développé reste indispensable pour les intervenants du Québec. Il apporte notamment des éléments clés pour aider la prise de décision et des pistes de réflexion pour l’identification des prochaines questions et avenues de recherche pour propulser la diversification piscicole du Québec.

Essais de culture de Porphyra sp. dans une perspective d’épuration des effluents de viviers de homard 2019-2020

  • Au Québec, le homard américain (Homarus americanus) fait l’objet d’une importante pêche commerciale. Dans les usines de transformation, les homards vivants sont conservés dans des viviers alimentés en eau de mer froide. Pour réduire les coûts de refroidissement, une partie de l’eau est réutilisée de sorte que le système est en recirculation partielle. L'ammoniaque excrétée par les homards s'accumule donc dans l'eau des viviers et peut augmenter les taux de mortalité. Ceci peut donc constituer une problématique pour les usines de transformation du homard. Or, certaines algues rouges comme le nori (Porphyra sp.) ont des taux de croissance élevés en eau froide et une capacité importante d'absorption et de séquestration de l'azote, particulièrement lorsque l'azote est disponible dans le milieu sous forme d'ammoniaque.


    Ainsi, le présent projet visait à développer un filtre biologique à base d'espèces de nori indigènes pour réduire la concentration d’ammoniaque dans les effluents des usines de crustacés qui pratiquent la stabulation du homard en viviers. Les objectifs secondaires étaient les suivants : 1) déterminer laquelle des espèces locales de nori possède le meilleur potentiel pour l’absorption et la séquestration de l'ammoniaque dissous, (2) assurer la disponibilité de jeunes frondes de qualité pour ensemencer le biofiltre, (3) développer et tester deux prototypes de biofiltre avec des frondes fixées ou libres.

Développement d’un procédé intégrant un emballage sous atmosphère modifiée et extraits végétaux pour augmenter la durée de conservation de produits marins réfrigérés

Essais novateurs d’une drague à pétoncle géant (Placopecten magellanicus) de type N-Viro aux Îles-de-la-Madeleine visant à améliorer la durabilité de la pêcherie

  • La pêche au pétoncle géant (Placopecten magellanicus) dans la zone 20 (ZPP 20) se porte bien avec des débarquements stables depuis une dizaine d’années. Désireux de réduire leur empreinte écologique sans pour autant affecter l’efficacité de capture, les pêcheurs se sont intéressés à un nouveau modèle de drague (N‐VirodredgeTM) qui semble offrir une perspective prometteuse en ce sens. Toutefois, comme la drague N‐Viro n’a jamais été expérimentée au Québec, il est crucial d’en évaluer les performances sur les fonds de pêche de la région (notamment dans la ZPP 20) avant d’envisager son utilisation. Pour ce faire, des sorties expérimentales se sont déroulées à l’automne 2019 sur les trois principaux fonds de pêche du sud des Îles‐de‐la‐Madeleine (Chaîne‐de‐la‐Passe, Dix‐Milles et Pointe‐du‐Ouest). Le projet s’est déroulé en deux volets, à bord de deux navires commerciaux qui utilisent habituellement la drague Digby, à l’instar de tous les pêcheurs de la zone.

Rapport de recherche-développement no 15-06

  • Monitoring ostréicole en soutien à l’industrie maricole du Québec en 2014-2015

Rapport de recherche-développement no 15-05

  • Programme de monitoring en soutien à l’industrie mytilicole du Québec en 2014-2015

Rapport de recherche-développement no 15-01

  • Évaluation de scénarios pour le transport et l'entreposage du pétoncle (P. magellanicus) vivant en eau

Rapport de recherche-développement no 15-03

  • Portrait des caroténoïdes des coproduits de crustacés marins

[12 3 4 5  >>  

Pêche

Services et activités

Espèces
Équipe
Photos                                                                                                                                                               Vidéos 

Partenaires financiers

 

logo gouv quebec

 

symbole canada couleur